#2 Stop Ă  la discrimination alimentaire : la Carotte

#2 Stop Ă  la discrimination alimentaire : la Carotte

Vous pensez tout savoir sur les carottes 🧐? Je parie que non. Retournons ensemble sur les traces de l’incroyable lĂ©gume qu’est la carotte. Bonne lecture📖 !

Histoire

La carotteđŸ„•, originaire d'Iran, elle a Ă©tĂ© apprivoisĂ©e pour la premiĂšre fois en Asie au 10Ăšme siĂšcle. De couleur naturelle jaune ou violette (oui, oui), cette racine devient au fil du temps un aliment incontournable dans les rĂ©gions asiatiques.

Fun fact : les premiĂšres carottes orange telles que nous les connaissons aujourd’hui ont Ă©tĂ© cultivĂ©es au 17Ăšme siĂšcle soit prĂšs de 700 ans aprĂšs que les gens aient commencĂ© Ă  les inclure dans leur alimentation. À ses dĂ©buts la carotte Ă©tait violette, rouge, blanche ou jaune.

Sa saison

Il existe trois différentes catégories de carotte :

La carotte primeur : elle est récoltée trÚs jeune, de fin mai à juillet. On ne peut la conserver que trois jours maximum dans le bac à légumes (et oui elle est furtive). Pas besoin de l'éplucher : un bon rinçage et un simple grattage permettent de conserver tous les nutriments.

La carotte de saison : elle est disponible de juillet à octobre.

La carotte de garde : elle est sur les étals d'octobre à mars. On peut la conserver jusqu'à une semaine au réfrigérateur.

Saison de la carotte

Les bienfaits

La carotte est riche en antioxydants qui luttent contre le stress oxydatif (prévention du cancer, des maladies cardiovasculaires). Pour en profiter au maximum, il est préférable de la consommer cuite et au moins deux à quatre fois par semaine.

Outre la prĂ©sence des antioxydants, le principal atout de la carotte est sa teneur en vitamines. Les vitamines et particuliĂšrement la A vont venir protĂ©ger nos yeux 👁 ! En effet, cette vitamine contribue Ă  prĂ©server la rĂ©tine et Ă  mieux voir dans le noir (parfait pour devenir un expert au cache-cache).

La carotte contribue aussi Ă  avoir une belle peau (ça s’est vraiment gĂ©nial). Sa couleur orange provient de ses nombreux pigments, les carotĂ©noĂŻdes (non ce n’est pas le nom d’un cyborg malĂ©fique). Parmi eux, le bĂȘta-carotĂšne est un antioxydant qui retarde les effets du vieillissement, colore lĂ©gĂšrement la peau et la prĂ©pare au soleil🌞
 sans remplacer la crĂšme solaire.

Autre effet bĂ©nĂ©fique de la carotte sur la peau : elle permettrait de lutter contre l’acnĂ©. GrĂące Ă  la vitamine C et aux antioxydants qu'elle renferme, la carotte aiderait Ă  prĂ©venir les problĂšmes de peau.

Elle prĂ©vient aussi contre l’apparition du cancer et Ă©galement contre le diabĂšte.

Et pour finir bien sûr elle rend aimable !!!

Comment la carotte se cuisine

La carotte offre de trĂšs nombreuses possibilitĂ©s de prĂ©paration. Elle est aussi agrĂ©able Ă  dĂ©guster crue et rĂąpĂ©e, que cuite, en plat de lĂ©gumes ou dans un potage. En bref LA CAROTTE C’EST TROP GÉNIAL.

Le gaspillage

Par contre ce qui est moins gĂ©nial c’est le gaspillage alimentaire et la carotte est malheureusement bien concernĂ©e.

Environ 540 000 tonnes de carottes sont produites en France. Et c’est environ 70 000 tonnes de carottes qui sont rejetĂ©es pour plusieurs raisons :

  • Pour commencer les normes de qualitĂ© (dĂ©faut d’épiderme, dĂ©faut de forme et exigences de calibre) jouent un rĂŽle majeur dans ce rejet de carottes, pour satisfaire la demande du consommateur la carotte doit ĂȘtre parfaite ou presque. Ce qui provoque le dĂ©classement de tonnes de carottes.
  • Les maladies aussi ont leurs places dans le gaspillage, les plus souvent celles rencontrĂ©es sur les carottes sont l’alternariose, le mildiou et l'oĂŻdium. Elles apparaissent lorsque les conditions de culture ne sont pas optimales : humiditĂ© stagnante, sol enherbĂ©, plaies de taille importantes.
  • La surproduction Ă  aussi sa place dans le gaspillage alimentaire, les producteurs se retrouvent parfois avec un surplus de carottes sur les champs et elles pourrissent parce qu’ils ne trouvent pas d’acheteurs.

DĂ©classement visuels

Hors calibre:

Carotte hors calibre

DĂ©faut d’épiderme:

DĂ©faut de forme:

Les catégories

Il existe diffĂ©rents types de catĂ©gorie pour les carottes, et nous allons vous les expliquer juste ici👇

Catégorie « Extra »

Les carottes classĂ©es dans cette catĂ©gorie doivent ĂȘtre de qualitĂ© supĂ©rieure et ĂȘtre obligatoirement lavĂ©es. Elles doivent prĂ©senter les caractĂ©ristiques de la variĂ©tĂ© ou du type variĂ©tal. Elles doivent ĂȘtre perfect de chez perfect, leurs racines doivent ĂȘtre : lisses, d’aspect frais, de forme rĂ©guliĂšre , non fendues, exemptes de meurtrissures et crevasses, de dommages dus au gel ou encore de coloration verte ou violacĂ©e/pourpre au collet.

Catégorie I

Les carottes classĂ©es dans cette catĂ©gorie doivent ĂȘtre de bonne qualitĂ©. Elles doivent prĂ©senter les caractĂ©ristiques de la variĂ©tĂ© ou du type variĂ©tal. Les racines doivent ĂȘtre d’aspect frais. Elles peuvent toutefois prĂ©senter les lĂ©gers dĂ©fauts suivants, Ă  condition que ceux-ci ne portent pas atteinte Ă  l’aspect gĂ©nĂ©ral du produit, Ă  sa qualitĂ©, Ă  sa conservation et Ă  sa prĂ©sentation dans l’emballage.

Catégorie II

Cette catĂ©gorie comprend les carottes qui ne peuvent ĂȘtre classĂ©es dans les catĂ©gories supĂ©rieures mais correspondent aux caractĂ©ristiques minimales dĂ©finies ci-dessus.

Elles peuvent présenter les défauts suivants, à condition de garder leurs caractéristiques essentielles de qualité, de conservation et de présentation :

DĂ©fauts de forme, dĂ©fauts de coloration, crevasses cicatrisĂ©es n’atteignant pas le cƓur, crevasses ou fentes causĂ©es par la manutention ou le lavage ; une fourche (deux pointes).

La Tolérance

La fameuse tolérance trÚs stricte qui nous posent de gros problÚmes, on vous l'explique juste en dessous.

Catégorie « Extra »

Une tolérance de 5 % au total, en nombre ou en poids, de carottes ne correspondant pas aux caractéristiques de la catégorie, mais conformes à celles de la catégorie I est autorisée. Dans le cadre de cette tolérance, au plus 0,5 % des produits peuvent présenter les caractéristiques de la qualité de la catégorie II.

De plus, une tolérance de 5 % en poids de carottes ayant une légÚre trace de coloration verte ou violacée/pourpre au collet est admise.

Catégorie I

Une tolĂ©rance de 10 % au total, en nombre ou en poids, de carottes ne correspondant pas aux caractĂ©ristiques de la catĂ©gorie, mais conformes Ă  celles de la catĂ©gorie II est autorisĂ©e. Dans le cadre de cette tolĂ©rance, au plus de 1 % des produits peuvent ne correspondre ni aux caractĂ©ristiques de qualitĂ© de la catĂ©gorie II ni aux caractĂ©ristiques minimales, ou peuvent ĂȘtre atteints de dĂ©gradation. Sont toutefois exclues de cette tolĂ©rance les racines brisĂ©es et/ou dĂ©pourvues de leur pointe.

De plus, une tolérance de 10 % en poids de carottes brisées et/ou dépourvues de leur pointe est admise.

Catégorie II

Une tolĂ©rance de 10 % au total, en nombre ou en poids, de carottes ne correspondant pas aux caractĂ©ristiques de la catĂ©gorie ni aux caractĂ©ristiques minimales est autorisĂ©e. Dans le cadre de cette tolĂ©rance, au plus 2 % des produits peuvent ĂȘtre atteints de dĂ©gradation.

De plus, une tolérance de 25 % en poids de carottes brisées est admise.

Pour toutes les catégories (en cas de calibrage) : une tolérance de 10 % au total, en nombre ou en poids, de carottes ne répondant pas aux exigences en ce qui concerne le calibrage est autorisée.

Topinamour vous propose une solution

Topinamour vous propose des produits anti-gaspi faits Ă  partir de fruits et lĂ©gumes destinĂ©s Ă  ĂȘtre dĂ©truits, et achetĂ©s directement chez les producteurs. En moins d'un an, nous avons rĂ©ussi Ă  sauver plusieurs tonnes de fruits et lĂ©gumes.

Merci de nous avoir lus et surtout, n'oubliez pas : vive les carottes ! đŸ„•

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent ĂȘtre approuvĂ©s avant d'ĂȘtre publiĂ©s.